Header

 

Tortue marine


Les Nouvelles

Edito
Rénovation Hôtel Plaza
Innovation
Les raies mantas
Le chile
Les plongées Tec de Dave
Equipe Phocea

Restez en contact
avec Phocea Mexico

Visitez notre Site internet

Visitez notre Blog

Rejoignez-nous sur Facebook

Consultez le Guestbook de Phocea

Inscrivez-vous à la newsletter

En choisissant le site ou le réseau que vous préférez !

 

Vous aimez le gros et
les sensations fortes !

Requin baleine

Tous les étés, de juin en septembre, venez nager avec les requins baleines.

Raie aigle léopard

Tous les hivers, venez plonger avec les raies aigles léopards et les requins bouledogues, garantie 100% jusqu'à mi mars.

Requin bouledogue

Plongées émotions
assurées par
Phocea Mexico !

Tortue sous-marine
 
Poissons anges
 
Plongée sous-marine à Playa del Carmen
 
Cenote
 
Requin baleine
 
Requin baleine
 
Poisson voilier
 

Faites suivre cette newsletter à vos amis plongeurs.

Edito

Bonjour à toutes et à tous !

Nous sommes heureux de vous retrouver via cette Newsletter mensuelle et de vous annoncer que nous venons de commencer les premières sorties requins baleines de l'année et que la saison s’annonce déjà exceptionnelle !

Venez donc en juillet-août, nous vous assurons à 100% la rencontre avec ces magnifiques poissons.

 
Requins baleines Holbox Mexique

Ce mois-ci nous allons vous parler :

  • de nos travaux de rénovation,
  • des raies mantas toujours présentes lors des sorties requins baleines,
  • du fameux chile (piment mexicain),
  • de remarquables rencontres lors d’une récente plongée profonde.

Par ailleurs, nous sommes très fiers du fait que suite à nos sorties poissons voiliers en début 2012, des articles à ce sujet sont parus dans la presse spécialisée, en l’occurrence Plongée magazine et Plongeurs internationals, et nous sommes aussi en attente d’un article dans Octopuss.

Restez en contact via notre site Web, notre page Facebook, un simple courrier électronique, notre livre d’or ou notre Blog nous vous écoutons, nous répondons à vos questions et nous vous offrons des vacances de rêves !

Cordialement,
Martine, Didier et toute l’équipe Phocea Mexico

Rénovation de l'hôtel Plaza

Hôtel Plaza Playa del Carmen

 

Suite à la reprise de notre nouvel hôtel Plaza, nous procédons maintenant à la phase de rénovation. A partir de juin et ce jusqu’à la mi-décembre, nous allons rénover tout et en particulier les chambres en refaisant l’ensemble des salles de bain et en installant de nouvelles unités d’air conditionné.

Nous tenons compte de vos remarques dans cette rénovation afin de vous donner un service plus confortable en répondant plus à vos attentes.

Nous ne manquerons pas d’inclure régulièrement des photos sur notre site et sur notre page Facebook afin que vous puissiez suivre de près ces travaux.

Enfin, c’est le plus discrètement possible que nous mènerons ces rénovations pour ne pas vous déranger pendant vos séjours parmi nous.

Les raies mantas

Il s'agit d'un poisson cartilagineux rajiforme dont le corps possède deux grandes « ailes » mesurant environ sept mètres, avec une queue courte, ainsi qu'une tête presque plate avec, de chaque côté, deux extrémités appelées cornes céphaliques, évoquant un animal cornu, d'où son nom vernaculaire de « diable des mers ».

Les yeux, petits, se trouvent aux côtés bas de chaque extrémité, en opposition à la bouche. L'animal possède, sur la face ventrale, cinq paires d'ouïes.

 

Raie manta du Mexique

La mâchoire supérieure est édentée, mais l'inférieure possède plusieurs dents dont la fonction exacte est inconnue ; il pourrait s'agir de parties vestigiales.

Les raies manta possèdent une coloration la plupart du temps bleue, mais peut être noire ou grise, souvent tachetée de blanc sur certaines parties. La zone ventrale de l'animal est généralement blanche, parfois tachetée de noir. Ces taches permettent leur identification.

Elles se nourrissent d'animaux planctoniques et de petits animaux nectoniques (petits poissons). Elles creusent le fond sablonneux avec leurs cornes céphaliques pour obliger les proies qui s'y dissimulent à sortir et les avalent grâce à sa gueule grande ouverte, les cornes céphaliques dirigeant la nourriture vers la bouche, puis l'eau est filtrée et ressort par les ouïes, les animaux les plus petits étant gardés pour être mangés. Ce comportement alimentaire se retrouve chez le requin baleine et le requin pèlerin.

La reproduction est sexuée. Ce sont des animaux ovovivipares : l'œuf éclot dans le ventre de la femelle qui donne naissance à un seul petit d'environ 1,4 mètre tous les deux ans. Personne n'a jamais assisté à la naissance d'une raie manta.

Le chile (piment mexicain)

Piments mexicains (chiles)

 

Le chile est le deuxième ingrédient culinaire de base au Mexique, après la tortilla. Tout comme celle-ci, il accompagne presque tous les repas et on en trouve une variété incroyable à travers le pays. En moyenne, un chile mesure 6 cm de longueur et 2 cm de largeur.

Ils se différencient les uns des autres par leur couleur (vert, jaune ou rouge, voire noir), leur forme (long ou tassé), et leur goût (doux ou piquant).

Les chiles, originaires des Amériques tropicales, ont été ramenés par les colonisateurs européens dans leurs pays où ils ont été largement adoptés pour être ensuite propagés en Asie et en Afrique.

En quelques siècles, ils condimentaient un incroyable nombre de plats partout dans le monde.

On peut en effet les utiliser dans de nombreuses sauces, les mélanger avec du fromage, du poisson ou de la viande ainsi que dans d'innombrables plats.
Plusieurs variétés de chiles sont piquantes, voire très piquantes ! C‘est la capsicine qui en est responsable. Cette substance contenue dans les chiles est très puissante, près de 100 fois plus puissante que la pipérine (substance contenu dans le poivre). Elle n'a pas d'odeur ni de saveur, seulement elle stimule des neurotransmetteurs qui excitent les points sensibles de la langue et de la bouche. La réponse du cerveau à cette substance est une libération de la salive et une transpiration plus abondante.
Les chiles ont d’importantes propriétés nutritives pour la santé et servent aussi pour les régimes alimentaires. Manger du chile piquant accélère le métabolisme de 25%, ce qui provoque une consommation de 45 calories en plus. Les chiles devrait être inclus dans les régimes pour perdre du poids tout en dégustant son repas. Par ailleurs, il a été scientifiquement démontré que manger piquant ne fait aucun mal aux ulcères ou à l'estomac. En fait, manger du chile améliore la digestion, la production de salive et de jus gastriques. De plus, la capsicine forme une paroi sur l'estomac ce qui attenue les effets de l'alcool et des jus gastriques. Les rumeurs disent qu'il a aussi un effet aphrodisiaque...
Le chile a donc des vertus en tous genres, et ne saurait être dégusté sans apprécier son goût à sa juste valeur.
 
Plongée Pro - Instructor Development Course (IDC)

La plongée est votre passion depuis toujours, ou depuis peu, et vous rêvez d’en faire un mode de vie ou d’en apprendre davantage.

Le centre de plongée Phocea Mexico organise plusieurs fois par an des sessions de formation d’instructeurs.

Nous allons bientôt commencer d’ici quelques semaines notre 3ème session instructeur 2012.

 

Instructor Development Course au Mexique

Suite à cette session, il ne restera plus que 2 sessions cette année, en septembre et en novembre, pour faire de votre passion votre métier.
  • du 16 juin au 1er juillet
  • du 8 au 23 septembre
  • du 23 novembre au 4 décembre

Consultez ici le calendrier détaillé de ces prochaines sessions.

Vous pouvez suivre les sessions de formation sur Facebook, sur le Blog ainsi que sur Twitter.

Les plongées techniques de Dave

Plongée technique à Phocea Mexico

 

La plongée technique nous offre la possibilité d'aller plus profond, de rester plus longtemps, et d’atteindre des endroits ou la faune et la flore ne sont que peu ou jamais dérangées.
A Phocea Mexico nous avons eu la chance d'accueillir un excellent élève, Dave, qui après avoir passé haut la main son cours de Full Cave, a décidé de poursuivre son séjour parmi nous en effectuant toute une série de plongées techniques en mer, à l'air comme au trimix, pour continuer à apprendre mais aussi pour se faire plaisir !

Il est à noter que Dave est un jeune plongeur de 23 ans, mais qui a déjà accumulé plus de 500 plongées, dont environ 250 au niveau du cercle polaire, où il vit le reste de l'année.

Au cours de son séjour, de nombreuses plongées profondes nous ont régalés de marlins blancs, de tortues gigantesques et des raies mantas d'envergure confortable, entre autres, dans des conditions de mer exceptionnelles de clarté et de constance du courant.

Pour la dernière immersion de son séjour, nous avons planifié une plongée à l'air (12 litres de Nx 60) à 50 mètres maximum, pour une durée d'environ 35 minutes, en se faisant déposer plus au nord des sites fréquentés sur le “cantil” (la faille sous-marine entre Playa del Carmen et Cozumel).

Nous rentrons à l’eau, petit arrêt à 6 mètres, nous effectuons le contrôle de fuites, tout est ok, la descente dure à peine plus d'une minute, grisante. Nous voilà ensuite dans un fort courant, le long d'un tombant dont le pied de la verticale se trouve à plus de 50 mètres sous nos palmes. Ses murs et ses anfractuosités sont débordants de vie fixe, aux teintes multicolores. Je me retourne vers Dave et j'aperçois derrière lui la dorsale d'un requin marteau qui nous suit à distance dans le courant, parallèle au tombant lui aussi.

L'angle du tombant commence à remonter: 40, 35, 30 mètres. Le courant se fait de plus en plus notable, fort, presque violent comme un fleuve, mais régulier. Il nous balaie alors à une vitesse proprement incroyable, au milieu d'une prairie marine ratiboisée par le courant, ou seules se dessinent d'énormes et trapues éponges barriques. Soudain surgit sous notre nez un requin bouledogue d'environ 2 mètres, très actif, en train de poursuivre dans le courant un mérou grassouillet, puis surgit un deuxième, et encore un autre, puis de très gros barracudas!

La remontée s’impose finalement rythmée par le chronomètre, changement de gaz à 15 mètres. Une ombre longue se dessine sur le fond dix mètres plus bas, très longue, environ 4 mètres, très brune aussi. La tête est carrée, les nageoires triangulaires, c'est bien un requin, et malgré l'absence de rayures, je suis presque certain d'avoir à faire à un requin tigre, chose rare dans le coin. Nous explosons littéralement de joie dans nos détendeurs en gardant en mémoire ces moments précieux à vie !

 


E-mail: info@phoceamexico.com

Visitez notre Site Internet - http://www.phoceamexico.com

Visitez notre Blog - http://www.blog.phoceamexico.com

Si vous ne pouvez pas voir correctement cet envoi, cliquez ici.

Si vous ne souhaitez plus recevoir la newsletter de Phocea, désinscrivez-vous ici.